www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
d'athlé 91
Actualités
Les interclubs... depuis 1999
Commentez cette actualité
16 Mai 2020 - Kevin LEGRAND (Webmaster / Secrétaire Général )
Les interclubs... depuis 1999

Rétrospective Interclubs !



Ce week-end devait avoir une saveur particulière. Prévue du côté de Cergy-Pontoise pour l'équipe 1, une nouvelle finale Interclubs aurait du se tenir ce dimanche 17 mai. Un objectif simple : se maintenir dans le top 16 des meilleurs clubs français. 

La tâche n'aurait, comme chaque année, pas été simple, mais nos athlètes auraient tout donné face à l'EACPA, l'Athlétic Club 92, Bordeaux Athlé, le Stade Sottevillais 76, l'Amiens UC, Lyon Athlétisme et le Nice Cote d'Azur Athlétisme. 

Nous retrouverons tous ces clubs l'an prochain dans une poule inchangée de l'Elite 2. 


Pour garder notre dose habituelle d'Interclubs, retour sur les scénarios des dernières années. Comment ATHLE 91 est-il parvenu au niveau de l'Elite français ? Bien pratique le SIFFA (Système d'Information de la FFA) pour retrouver tous nos résultats depuis... 1999 et répondre à cette question ! A l'époque, le maillot jaune du VENSE arpentait encore les pistes de l'hexagone. Quoi de mieux que les Interlubs pour découvrir qui a porté les maillots de notre club année après année... 



En 1999, le classement des Interclubs était encore séparé entre les hommes et les femmes. Nous étions à l'époque en N1C chez les hommes (31601 points), et classé 7ème meilleur club de France chez les femmes avec 28 166 points. (derrière Montreuil, Aix Les Bains, Amiens, Sotteville, Dijon et Rennes). Déjà, la table hongroise faisait rage pour attribuer les points aux performances des athlètes.

En 2000, le VENSE (Viry Evry Nord Sud Essonne) monte en N1B alors deuxième meilleur niveau de l'époque (la poule Elite n'existe pas encore, le club est donc classé entre le 12ème et 24ème meilleur club de France) chez les hommes. Montpellier et Arras nous accompagne dans notre montée. Chez les femmes, le VENSE termine 2ème de la finale de classement N1A et reste dans les 12 meilleurs français pour la saison suivante. 

En 2001, après un premier tour réussi, les femmes jouent la plus belle finale : la finale N1A avec Montreuil, Aix, Amiens, Dijon, et le Coquelicot 42 (Saint Etienne). Dans l'équipe on retrouve d'ailleurs Henda Doucoure la petite soeur de Ladji Doucoure qui stoppe le chrono en 12"76 sur 100m. Flore Satarad, toujours régulièrement dans nos équipes Interclubs sur demi-fond, marquait cette fois des points sur 400m haies. On y retrouve aussi, Julie Campana, spécialiste des épreuves combinées, sélectionnée en équipe de France en 2003,  au saut en hauteur. A la perche féminine, Céline Poissonnier franchit 4m00 en tête du concours. 
Chez les hommes, nous jouons la finale N1B. Direction Marseille avec une belle équipe et des noms connus comme Alex Khoum 21"73 sur 200 à l'époque, Olivier Laroche 50"21 sur 400 en remportant sa série, Yann Breistroffer, ancien président du comité départemental d'athlétisme de l'Essonne, alors licencié au VENSE avait réalisé 1'51"57 sur 800 ! Boris Le Helloco terminait juste derrière en 1'53"29. Mustafa Boufarcha, aujourd'hui entraîneur à l'Es Montgeron était engagé sur 1500m. Patrick Moro, président du CA Orsay, s'élançait sur 5000m. Sur 110m haies, Pierre Kapfer s'élance et réalise 14"53. A la perche, Mathieu Boisrond remporte le concours avec 5m10. Bien sur, notre champion Ladji Doucoure match pour l'équipe et gagne la longueur avec un saut à 7m49 ! Nicolas Figere, 12ème des championnats du Monde Paris 2003, champion d'Europe Espoirs en 2001, projette le marteau à 77m30.



Nicolas Figère

En 2002, la piste de Viry-Châtillon accueille la finale N1A des Interclubs féminin ! Le VENSE termine 3ème à domicile. On retrouve dans l'équipe Marie-Christine Cazier sur 400m haies, Audrey Debon (ancienne coach des sauts à Viry) à la hauteur, ou bien la vice-championne de France espoirs de la longueur Ingrid Grondin
Les hommes ne matchent pas sur le même stade, et jouent la finale de Classement N1A à Dijon, atteignant ainsi la poule la plus élevée.  Mathieu Lahaye, 4 fois sélectionné en Equipe de France et co-fondateur des Golden Blocks avec Ladji Doucoure bien plus tard, est aligné sur 400m. 


Ladji Doucoure, saut à la perche


2003, année des championnats du Monde de Paris, le classement est toujours distinct entre les hommes et les femmes. Finale N1B pour les hommes à Villeneuve d'Ascq. Les clubs habituels nous entourent : Amiens, Neuilly Plaisance Sports, Asppt Lille Metropole, Ea Rennes, Grenoble UC, Nice Cote d'Azur Athlétisme, Montpellier Athlétisme. Abdelslam Kennouche match pour le club sur 1500m et réalise 3'41"58. Sur le 110m haies, Ladji Doucoure est sur la ligne de départ de sa discipline de prédilection. Julien Fenes est le deuxième coureur du club. Le VENSE termine 5ème avec 32696 points. 


Julien Fenes et Ladji Doucoure sous les couleurs du VENSE

Les femmes sont toujours en N1A pour une finale de classement qui se joue à Saint Etienne. L'équipe prendra la 6ème place avec 27 542 points. Christiane Mendy, sélectionnée aux championnats du Monde Juniors en 2000, aujourd'hui mariée à Mathieu Lahaye cité plus haut, prend le départ du 200m qu'elle remporte en 25"41. A l'époque, une certaine Pauline Pousse est alors cadette et lance le disque 33m24 à l'occasion des Interclubs !


Mathieu Lahaye

L'année suivante en 2004, les hommes jouent la finale N1B. Elle se tient à Versailles. Sur 100m, David Socrier, 7 sélections en équipe de France Jeunes remporte sa série. Mustafa Boufarcha, Mathieu Lahaye, Abdelslam Kenouche, Patrick Moro, Mathieu Boisrond, Ladji Doucoure sont toujours sous les couleurs jaune, rouge, bleu du VENSE. Yannick Courjal que l'on ne présente plus aux habitués du demi-fond prend le départ du 3000m steeple. A la longueur, Edouard Joliveau, 4 sélections en équipe de France Jeunes prend la tête du concours avec 7m27. 














David Socrier







Edouard Joliveau

En 2005, l'équipe féminine joue pour la première fois la finale N1B. Elle remporte cette finale face à l'Olympique de Marseille Athlé, l'Alsace Nord Athlétisme, le Doubs Sud Athlétisme, Césame Val d'Oise 95 et au Stade Sottevillais 76, l'Asptt Rouen et le Clermont Athlétisme Auvergne avec 28 243 points. Elisabeth Grousselle, 13 sélections en équipe de France, sélectionnée aux Jeux Olympiques d'Athènes en 2004 et demi-finaliste sur 800m, dépasse les 1000 points à la table hongroise sur 400m. Sur 1500m, Hélène Guet, 12 sélections en équipe de France, prend la 2ème place en 4'27"44. A la marche, c'est une internationale, 11 sélections en équipe de France à son actif, qui marque des points pour le club : Fabienne Rinero Chanfreau, aujourd'hui licencié au Ca Montreuil 93. 
















Elisabeth Grousselle





Hélène Guet


En 2005, l'équipe masculine termine 4ème de la finale N1A face au Ca Montreuil, à l'As Saint-Junien, l'Asptt Lille Metropole, l'Avia Club Issy-Les-Moulineaux, le Stade Sottevillais 76, l'Amiens UC, l'As Aix-Les-Bains. C'est la première apparition dans l'équipe de Yoann Decimus sur 400m en 49"23, il est alors junior. Sur 110m haies, le duo Julien Fenes, Pierre Kapfer rapporte gros face notamment à Vincent Clarico, actuel directeur de la performance à la LIFA, 26 sélections en équipe de France. A la longueur, Edouard Joliveau réalise un très beau saut à 7m56. Il détient d'ailleurs toujours le record de l'Essonne Junior de la longueur 7m55, et le record espoir 7m62. 




L'équipe féminine retrouve également la finale N1A et battera d'ailleurs son record de points à Aix-Les-Bains en montant le compteur à 30 050 points en terminant 5ème. Fanny Gerance, vice championne de France Elite en 2007 sur 100m haies, 15 sélections en équipe de France Jeunes, réalise à l'occasion de cette finale 12"28 sur 100. Joanna Bujak, entraînée un temps par Stéphane Caristan (2 sélections internationales en INT A), dépasse les 1100 points sur 100m haies en 13"35. Rosvitha Okou, toujours fidèle aux Interclubs, prend place sur 100m haies alors qu'elle est junior.


2006 ! Révolution sur les interclubs ! Le classement devient mixte ! Une poule Elite fait son apparition. Le VENSE se retrouve en finale de classement de la Poule Elite. Les 9ème à 16ème meilleurs clubs français. 

Direction Aix-Les-Bains pour cette finale. Tous les noms cités précédemment sont présents, réunis sur le même stade pour cette fête de l'athlétisme. Audrey Debon, Fanny Gerance, Rosvitha Okou, Pauline Pousse, Joanna Bujak, Fabienne Chanfreau, Elisabeth Grousselle, Mathieu Lahaye, Yoann Decimus, Abdelslam Kenouche, Julien Fenes, Sulian Courjal, Mathieu Boisrond et j'en passe... Chez les hommes, Guillaume Guffroy ne loupera plus énormément d'éditions à partir de cette année là. Le maintien est assuré avec une belle 5ème place et 59 709 points, le record à battre sous cette formule. 


Rosvitha Okou


En 2007, direction l'Est et le stade de Tomblaine pour la finale N1A avec la volonté de remonter en Elite l'année suivante. L'expérience de certains se mêlent à l'arrivée de nouveaux athlètes. Le VENSE remportera la première place avec l'assurance de retrouver l'Elite l'année suivante. 


En 2008, la finale Elite se tient à Bondoufle ! On y retrouve le Dijon UC, l'Ea St Quentin en Yvelines, le Nice Cote d'Azur Athlétisme, Haute Bretagne Athlétisme, l'Asptt Nancy, le Césame Val d'Oise 95et l'As Saint Junien. Francesca Lambert rejoint pour la deuxième année les rangs de l"équipe. Hélène Guet sur 1500 continue de marquer des points (4'35"99 - 937 pts), alors que Rosvitha Okou dépasse les 1000 pts sur 100m haies. Camille Renaudet, 4 sélections en équipe de France jeunes, aujourd'hui au Clermont Athlétisme Auvergne, passe 3m60 à la perche. Deuxième année de participation également pour William Verin sur 400m haies, toujours fidèle aux Interclubs. On retrouve également Wilfried Gouacide, 7 fois sélectionnés en équipe de France, à la longueur et au javelot. Le VENSE remporte la finale avec 60 427 points. 



Camille Renaudet

2009, Finale de classement Elite suite aux résultats du premier tour, la finale se déroule à Dijon. 
On note l'arrivée à la compétition de Priscilla Guerini qui marque en cadette 924 points sur 100m haies en 14"98. Pauline Pousse désormais espoir projette le disque à 49m34 et est accompagnée par Anais Marcadet sur la discipline. Adil Gandou, vice-champion de France CAM en 2010 et aujourd'hui au Lille Metropole Athlétisme, représente le VENSE au triple saut. Yann Frederic franchit 2m00 au saut en hauteur. Morgan Landrain débute quant à lui une longue série de 5000m marche lors des interclubs. Le VENSE prend la deuxième place avec 59 707 points !


2010, premiers interclubs sous le nom ATHLE 91 ! Les couleurs changent, mais une fois n'est pas coutume, c'est à Dijon que nous jouerons le maintien en finale Elite de classement. 
Amandine Raffin fait son entrée dans l'équipe interclubs. Celle qui fut championne de France espoirs de la longueur en 2014, championne nationale de la longueur en 2015, saute à 5m79 en longueur. D'autres noms feront sûrement écho chez les habitués d'Athlé 91 : la génération d'Assa N'Diaye, Mylène Loubeau, Bettina Fordant, Priscilla Guerina... rentre dans la danse. Chez les hommes, on peut citer l'arrivée de Kevin Antonio, Benjamin Bernard, Axel Jacquesson (3ème des championnats de France Espoir à la hauteur en 2013 sous les couleurs du Stade Rennais). Yanis Jeannetot réalise 6m72 à la longueur. Dans la moyenne, Athlé 91 marque un total de 57 482 points et prend la 4ème place !



2011, coup de tonnerre sur les Interclubs ! Au revoir la table hongroise pendant quelques éditions... laissant place à un classement à la place, la performance en elle-même est moins importante, le classement privilégie la confrontation lors de la finale. Athlé 91 s'en sort assez bien et termine 5ème de la finale de classement Elite avec 601.5 points. 

2012, le classement se fait toujours à la place, et nous matchons à domicile au stade de Bondoufle, toujours en finale de classement Elite. Belle progression en une année puisque nous marquons 639 points derrière l'Amiens UC, le Lille Metropole Athlétisme et l'Avia Club Issy-Les-Moulineaux. Derrière nous, l'Entente Sud Lyonnais, l'EA Saint Quentin en Yvelines, le Dijon UC et l'EFS Reims Athlétisme. On retrouve dans cette équipe de nombreux noms toujours alignés aujourd'hui : Virginie Colella, Célia Maheut, William Atger, Vincent Roig...  





Que dire de l'année 2013 ! Particulièrement marquante par son scénario. Pensons cette année à nos officiels et certains coachs qui terminent le tour de l'équipe 2 à 22h à La Norville et prennent la route pour Saint Etienne ! Début de la compétition 10h plus tard ! La nuit sera courte. Parmi eux, Laurent Werquin, Alain Kapfer, Emmanuel Balfourier, Kevin Legrand, Olivier Laroche et Soazig Quenouillere
Le scénario de la finale se complique lorsqu'une disqualification survient sur 100m. Rachel Blot est disqualifiée pour faux départ. En fin de journée, le relais 4*100 masculin est disqualifié à son tour. Les visages se crispent. Quelques minutes plus tard, après quelques calculs, nous tombons ex-aequo au nombre de point avec Coquelicot 42. La règle de départage décidera lequel des deux clubs descendra en N1. Il faut alors compter l'équipe détenant le plus de 1ère place... A ce jeu, c'est finalement Athlé 91 qui est classé devant (596,5 points) ! Quelques heures plus tard, il s’avérera que Saint Etienne avait un point de moins...




En 2014, c'est de nouveau Dijon qui accueille les Interclubs. Athlé 91 termine 4ème avec 609.5 points. Ladji Doucoure porte les couleurs de l'Athlé 91. 




2015, retour à Bondoufle. Une édition compliquée pour Athlé 91. Là encore, le scénario fut rocambolesque... Il a fallu attendre un long mois après les interclubs pour connaître la décision finale de la CSO Nationale. De nombreuses réclamations et appels ont perturbé le résultat final de la finale. 
Le soir du résultat, c'est la soupe à la grimace. Athlé 91 descend pour quelques points ! 
Pourtant, les dirigeants du club posent réclamation auprès de la CSO sur 1500m. 10 jours après la finale, la CSO valide la réclamation : une athlète non inscrite sur la liste de départ a pris le départ pour Dijon, qui repasse alors derrière Athlé 91. Nous sommes un temps sauvé. 
Mais rien n'est encore fait, malgré une belle victoire du relais 4*400m hommes composé de Yoann Decimus, Olivier Smug, Ludovic Christin, William Verin, derrière c'est le remue-ménage. Le Juge-Arbitre disqualifie le RC Arras pour mauvais comportement. Immédiatement, le RC Arras porte réclamation, le délégué de la CSO valide la décision du Juge Arbitre. Mais la réclamation est portée devant la CSO Nationale. La décision n'est attendue que le 16 juin... et elle ne sera pas en notre faveur. Le RC Arras marquera finalement 10 points sur le 4*400 et repassera devant nous. Athlé 91 descend définitivement en N1A...




En 2016, l'objectif est simple, il faut finir premier de la finale N1A pour remonter en Elite. Avec des performances à plus de 1000 points par Estelle Raffai, Floriane Gnafoua, Céline Bausivoir, Rosvitha Okou, Florian Gouacide, Olivier Smug, Rami Gharsalli, Kevin Goma, Pauline Pousse, Adama Jammeh, Mamadou Gueye et le relais 4*100 féminin, la journée se profile extrêmement bien. Athlé 91 battra son record et terminera premier avec 61 674 points ! La table hongroise fait son retour à notre plus grand bonheur !

En 2017, la logistique est importante pour nous rendre jusqu'à Nice. Face au Nice Cote d'Azur Athlétisme, à Haute Bretagne Athlétisme, à Lyon Athlétisme, au Montpellier Athlétic Méditerranée, à l'Entente Athlétique Grenoble 38 et au Nantes Metropole Athlétisme, la tâche s'annonce ardue. Malama Dosso viendra porter main forte sur 400m, Davy Richet sera au départ du 100m, Yann Frederic sur les haies en 14"50, et William Atger effleura les 1000 points sur 3000m steeple. Malheureusement, nous prenons la dernière place avec 59 153 points. 




2018 donc, direction Reims pour la N1A. Nous finirons 4ème avec 58 674 points, l'un de nos plus bas score lors d'une finale après 2010. Il faudra encore passer une année de plus en N1A. 

En 2019, il faut enrayer cette malédiction, remonter en élite. Une chance s'offre à nous. Le premier de la poule monte, mais également le deuxième si il est meilleur que le 6ème de l'Elite B. La journée commençait mal avec une disqualification à la marche. Mais chacun à su puiser dans ses ressources et aller chercher une performance pour le club ! Nos jeunes Madeline Abega  sur 400m haies et à la hauteur, Eliot Bidet au steeple, Alexis Duvivier à la longueur, Yanis Meziane au javelot... sont présents et mouillent le maillot ! La journée se profile bien. Nous finissons 2ème avec 59 162 points. Rapidement, nos regards se tournent vers la finale de l'Elite B. Le 6ème fait moins que nous... nous montons !!





Pour 2020, ATHLE 91 remonte en élite ! Il faudra attendre 2021 pour en découdre mais une nouvelle fois, la tâche s'annonce ardue. Se maintenir en élite, se rapprocher de notre record de 61 674 points, voilà les objectifs que nous devrons atteindre lors des prochaines éditions.

les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
02/05 >
19/03 >
01/03 >
29/02 >
22/02 >
16/02 >
08/02 >
08/07 >
06/07 >
05/07 >
01/07 >
30/06 >
27/06 >
25/05 >
22/05 >
16/05 >
02/04 >
01/04 >
25/03 >
09/02 >
Athle.fr
Inscrivez-vous gratuitement sur la plateforme de formation pour tous les licenciés FFA en CLIQUANT ICI. Puis sur la plateforme accédez aux différents contenus en cliquant sur « JE M’ABONNE ». En cas de souci d’abonnement, cliquez sur le lien « CONTACT ». Tous les domaines (Direction, Encadrement sportif, Jury et Organisation d’événements) ont leurs propres contenus.
Compétitions à venir
Compétitions à venir


Champ 91 EC CJES : 04-05/01
Ch. Régionaux marche : 04/01
Champ 91 de Cross : 12/01
Régionaux ES-SE : 11-12/01
LIFA Masters : 11/01
LIFA EC CJES : 18-19/01
Régionaux ES : 18-19/01
LIFA Marche : 19/01

Derniers résultats
Gros Plans
Estelle Raffai aux LIFA en salle
Estelle Raffai aux LIFA en salleBelle performance d'Estelle Raffai à l'occasion des championnats d'Ile de France Espoirs Séniors. Elle réalise notamment 23"78 sur 200m, 2ème meilleure performance française de l'année et 7"55 sur 60m.
Les Espaces

Partenaires



Sections locales